La famille Elkoubi

Rachel & Ichoua Elkoubi et trois de leurs enfants

Carte d'identité d'Alfred Elkoubi mon oncle survivant d'Auscwitz

Alfred Elkoubi

Rachel & Ichoua Elkoubi

Rachel Elkoubi née Elbaz

Esther Elkoubi

la fratrie Elkoubi au complet, Josette, Angèle, Marie, Eliane, Reine, Alfred et Charles mon père au premier plan.

 

"Ma famille avait eu cette idée lumineuse d’arriver en 1936 à Marseille. Installée depuis plusieurs générations à Tlemcen, après l’Espagne et sa délicieuse « Isabelle la catholique » connue pour son célèbre slogan, « la conversion ou la mort », mes ancêtres avaient déjà après 1492 traversé la Méditerranée dans l’autre sens.

Malheureusement, le destin tragique d’Ichoua avait voulu que des circonstances pas très claires lui eussent fait perdre son épicerie et la filature de tapis de ma grand-mère. Démuni il entraînait involontairement sa famille vers une nouvelle vie en métropole.

Ils choisirent Marseille où se trouvaient déjà les parents de ma grand-mère Rachel."