In memoriam

Léa n'était pas son vrai prénom mais le diminutif de son deuxième qui était Eléonore.  Son prénom usuel était Corinne. 
Ce diminutif s'est imposé sans que je n'en comprenne ni n'en connaisse le sens au moment de l'écriture du livre,  sa traduction de l'hébreu (Leah) veut dire fatiguée.