21. sept., 2012

C'est le moment d'investir à Bugarach

Le week-end dernier c’était Saint-Tropez. Ouai je sais, ça ne fait pas trop bobo-intello, mais ce n’est pas ma faute. (J’adore cette réplique de Malkovitch devant le miroir lorsqu’il pourfend cette pauvre et magnifique Pfeiffer dans les liaisons dangereuses, ce n’est pas ma faute, ce n’est pas ma faute, répète t-il, dans son délire sadomasochiste où il blesse son amour sans pouvoir faire autrement, ce n’est pas ma faute…) Oui bon bref, je m’égare on parlait de Saint Tropez pas de Valmont.. Ce n’est tout de même pas ma faute si mes beaux parents habitent là bas..

Reprenons, ce week-end c’était Saint-Tropez.

Quel bel endroit encore malgré la horde sauvage qui la traverse. Alors du coup, j’en ai profité pour continuer mes études sur la fin du monde. Ah ? Vous ne saviez pas que je faisais un troisième cycle de fin du monde ? Bien, maintenant vous savez.

Oui, un vrai bon lieu de travaux pratiques où l’on peut observer beaucoup de pauvres qui viennent voir comment ça fait d’être riche et célèbre et c’est toujours instructif pour l’étudiant en fin du monde. Quelle drôle de planète dans laquelle nous cohabitons tout de même, avec de plus en plus de riches concentrés en ghettos, et de plus en plus de pauvres qui jouent au loto. ( zavez vu ça rime en plus, je devrais peut-être  me lancer dans le rap non ?) Cette vision ne m’a pas trop remontée le moral à vrai dire. Oui, car ce n’est pas parce qu’on fait des études sur la fin du monde qu’on a envie qu’elle se précipite. Et le dimanche quand sur une plage connue où beau-papy nous avait invité à déjeuner, j’ai pu observer un joli troupeau de néerlandaises trop grasses entamer sur les tables un remake de neuf semaines et demi, (Kim Basinger en moins), je me suis dit que ce n’était plus la peine de continuer mes études  puisque c’était visiblement déjà la fin.

Non mais vous êtes sérieux les enfants ?

Alors après on me dit, ouai, mais t’es pessimiste, tu dresses un tableau noir, mais après tout, c’est pas si mal, et puis si il y en a qui ont du pognon tant mieux, et puis on a jamais été aussi bien soigné, non mais t’as vu la durée de vie ? On a jamais vécu aussi longtemps, allez tu nous fais chier, ta gueule, laisses nous dépenser, rêver, jouer au loto et accessoirement s’asperger au champagne sur les tables ça fait digérer la langouste à 300 euro le kilo.

Bon, d’accord, moi ce que j’en dis hein ? Juste je vais aller m’acheter une p’tite maison à Bugarach vite fait (bon j’ai jusqu’au 21 décembre d’après la promo Maya)