5. sept., 2012

Bienheureux les simples d'esprit

CoolBienheureux les simples d’esprit.

Mouai. Bon, d’accord, mais c’est chiant les simples d’esprit.

Eux de leurs côtés ils ne s’en rendent pas compte, tu parles, ça ne mouline pas fort là haut, et ils voient que dalle, c’est pour ça aussi qu’ils sont contents.

En même temps, ceux qui ne sont pas simples, ils sont compliqués, et voient les choses comme elles sont, et les choses ne sont pas toujours bonnes à voir. A moins qu’ils ne transforment eux aussi la réalité, à cause de leur complication, en voyant les choses comme elles ne sont pas, avec cette manie qu’ils ont de couper les cheveux en quatre.

Bref, qu’ils voient bien ou mal, ils ne voient pas simples, alors ils ne sont pas heureux d’après le proverbe. Leur absence de simplicité fait qu’ils voient bien ces simples qui ne compliquent rien, ce qui accentue leur propre malheur.  Ils se découvrent alors aigris et jaloux envers ces bienheureux. Du coup ils sont encore plus malheureux.

De là à penser que les compliqués d’esprit sont tous malheureux, il n’y a qu’un pas.

Mais un simple d’esprit, est-ce un esprit simple ou un esprit simplement mal éveillé ? Ce n’est pas la même chose. Parce que l’esprit simple, on ne peut pas grand chose pour lui compliquer la vie, mais celui qui dort, peut toujours se réveiller ! Alors là quel choc ! D’un coup la vie va lui paraître bien compliquée et il va regretter amèrement sa vie d’avant, ce qui fera après coup un râleur de plus envers les bienheureux.

Vraiment les choses ne sont pas simples.

Prenons un exemple ; moi j’en ai marre de me frapper des discussions, ou chacun y va de son lieu commun, du genre, ouai… y a trop de chômeurs, mais c’est pas compliqué, moi j’te les foutrais tous au boulot, en commençant par virer tous les émigrés et en mettant tous les français au chômage à leurs places. Et ceux qui veulent pas bosser et ben plus d’allocations de chômages ou familiales, rien du tout.

Voilà un bon raisonnement bien simple.

Et le type ou la fille qui vous a servi cette belle démonstration de bon sens politique, est super content de sa logique implacable pour réduire le chômage, et ne comprend pas pourquoi personne (à part le FN) n’y avait pensé avant, alors que c’est tellement simple, mais les politiques eux, ils compliquent tout aussi..

J’ai plein d’autres exemples, hein, mais comme je suis sur que vous en avez autant, je préfère me taire et râler avec vous de ne pas être plus simple.

C’est compliqué aussi…