24. juil., 2012

Je suis pas raciste, Je suis daltonien

Il y a un truc qui me turlupine.

Depuis un bon moment en fait.

Non depuis toujours.

J’ai un mal fou avec le racisme.

Bon c’est sur vous allez me dire, d’abord t’es juif, enfin t’as un nom juif, alors rapport à la Shoah t’as le racisme en horreur, et justement cette histoire t’as fait perdre toute forme d’objectivité et tu vois plus le mal ou il est. Et puis je vous entends encore (c’est mon côté schizophrène), non mais toi t’es de gauche, alors évidemment à gauche vous êtes angéliques, donneurs de leçons de morales et ainsi peu clairvoyants sur les vraies réalités. J’ai toujours des voix qui parlent dans ma tête (décidemment va falloir que je consulte), et qui me crient ; mais non imbécile ! T’es un poète, alors tu vois rien d’autres que des petits oiseaux, et pas les méchants musulmans (merde j’lai dit) qui veulent envahir la planète pour voiler tout le monde et tuer tous les juifs et les hérétiques, allez le poète retournes dormir, contemples et tais toi, t’es pas habilité pour parler de ces sujets sérieux.

Voui.. Bon, je vous disais, ça me turlupine cette histoire.

Alors ici, avec personne pour me crier dessus que je suis trop naïf, trop poète-juif-de-gauche-humaniste-con-à-tendance-schizo-angélique-donneur-de-leçons, je vais un peu me défouler contre les objectifs-pas-de-gauche-et-pas-poètes-pour-deux-sous-qui-sont-les seuls-à-voir-la-réalité-vraie..

D’abord faut que je vous avoue un truc. Je n’ai aucun mal à ne pas être raciste, et bien au delà des leçons de l’histoire qui m’ont démontré quelle connerie c’était, quand j’ai un type en face de moi, j’arrive jamais à voir sa couleur. Est-ce qu’en plus de tout je suis aussi daltonien ? Je ne sais pas. Bref, parlons clair aux « objectifs de conscience » ; imaginons que je me fasses agresser par un type dans la rue dont le prénom d’usage est Mouloud et la couleur de peau  plus foncée que mon magnifique teint clair, et bien, malgré tous mes efforts, je n’arrive pas à distinguer son teint moins wasp que le mien, (bien qu’il s’en est fallu de peu, pensez si mon père au lieu d’épouser une italienne du Nord, avait choisi une Turque ou une Sicilienne), je ne vois qu’un gros enfoiré d’agresseur à qui je mettrais bien mon poing dans la gueule s’il ne promenait pas de longue sa Kalachnikov. (Ami Parisien, n'y voit pas de faute de français, "de longue" est du marseillais pure souche, et sais-tu que Marseille a été fondée il y a plus de 2600 ans?)  Cool

Donc je disais, je n’ai aucun mérite, je ne vois que les gentils et les méchants, et pas les gentils d’origines françaises (depuis combien de générations au fait ?) et les méchants d’origine islamo-arabo-banlieusardes-tous-voleurs. Donc aucun mérite, rangez l’angélisme et mes convictions dans la boite à oubli, non c’est pas ça, je vois pas, point.

Et même si je voyais, je voudrais dire à mes amis que je n’arrive pas à comprendre parfois leurs courtes vues. J’ai beaucoup de difficultés, et croyez bien en ma nature pugnace, je n’y arrive pas, même après beaucoup de travail en leur faveur.

Dans la catégorie de mes incompréhensibles détracteurs, je dirais qu’ils sont de plusieurs typologies.

Evoluant avec grâce dans un milieu confortable, j’ai le privilège de fréquenter beaucoup de gens convenables de la bonne société bourgeoise de notre chère ville de Marseille. N’allez pas croire que tous sont racistes, heureusement que non, mais je suis toujours étonné de certains comportements réfractaires aux différences ethniques de quelques uns des membres de cette bonne société qui ne sont pourtant plus descendus en ville (on dit descendre à Marseille, voui, on monte à Paris, et on descends en ville) depuis une bonne vingtaines d’années, et qui ne croisent des personnes d’origines méditerranéennes d’en face que lorsqu’ils parlent à leur femme de ménage. S’ils prenaient le bus, ils pourraient en voir des comme elle, mais ils ne prennent pas l’autobus ces gens là monsieur.. Je veux bien qu’on soit raciste (5 minutes) si on fréquente, pas si on ne fréquente pas. Bien que pour autant cela ne rende pas le raciste fréquentable, je veux bien admettre (avec beaucoup de difficultés mais bon..), que Monsieur Dupont qui a arrêté les études en 5ème et qui habite la tour J de la cité des Flamants soit légèrement agacé par l’odeur du méchouis de l’appartement d’à côté au petit déjeuner pendant le ramadan, ou par les tapis de prière en vrac sur le palier de son étage, dont la couleur multicolore s'accorde mal avec le gris tagué des murs, mais j’ai plus de mal avec Monsieur de Machin, bac plus dix, qui voit jamais de moutons à part dans les près des Alpilles et qui te fout son petit bulletin pour Marine en crachant à qui veut l’entendre que les arabes vont bientôt nous envahir et qu’on verra bien quand la France sera à eux, parce qu’il le sait lui, que la démographie française c’est grâce à eux hein, et qu’ils progressent jour après jour, et qu'on l’aura voulu.. ?! Et que si on les virait tous, y’aurait du travail pour les français! (heu lesquels ?), et puis comme ça ces fainéants de français ils seraient obligés de travailler, vu que lui il en a marre de travailler pour les autres, parce que les français il les connaît bien lui! (ah merde là on s’en sort plus même les français maintenant) et que c’est tous des fainéants, et que si y’avait pas les arabes y’aurait du boulot, parce qu’on aurait qu’à supprimer les indemnités du chômage et les français y z’aurait qu’à aller aux chantiers ou dans les champs.. bref, on a compris.

Oui, parce que le français est profiteur, mais alors l’arabe c’est pire, car c’est son métier, il pense qu’à une chose; piquer le plus de fric possible aux français grâce à tout l’arsenal mis à disposition par les gauchistes angéliques (et que bien sur la droite en place pendant dix ans n’a pas su réformer tant c’était machiavéliquement bien verrouillé), et l’arabe ce qu’il fait une fois son forfait réalisé, c’est qu’il brandit de partout le drapeau de l’Algérie (surtout au stade de foot, là où on se cultive) , parce qu’il ne veut pas s’intégrer, mais faire la France Algérienne.. (heu, j’ai entendu ça déjà quelque part mais à l’envers). Parce que l’arabe il a vachement en travers la colonisation, et que le français de gauche pas objectif et angélique, il culpabilise trop sur ce sujet, alors l’arabe, de nature profiteuse comme chacun sait, il en profites. Ouf…

Bon ami lecteur, si tu as tenu jusque là, c’est soit que tu es tenace, soit que tu es trop curieux, soit que tu es peut-être intéressé par le sujet et que tu te demandes ou il veut en venir le con (le con c’est moi), cette précision pour ceux ou celles qui font du tricot en même temps, car j’ai un public de ménagères non négligeable dont je dois tenir compte, (je souligne dans l’unique soucis de me faire aimer du plus grand nombre que j’aime les ménagères et ne les considère pas moins ni mieux que celles qui opèrent sur le marché du travail), donc ami lecteur(trice), pourrais-tu m’expliquer aussi ce que ça veut dire un arabe, parce que je pense qu’il y a comme un amalgame et que nos amis racistes voudraient te foutre tous les teints plus foncés que les nôtres dans le même sac.

Une autre typologie incompréhensible est constituée par mes amis coreligionnaires. Les juifs quoi. Que les Israéliens soient méfiants et un peu énervés, perdant tout sens du jugement à la deux centième bombe  qu’ils se prennent sur la gueule, je comprend, mais que mes amis juifs bien confortablement installés en dehors d'Israël, soient si haineux à l’égard de types qui apparemment n’y sont pour rien (car je précise pour ceux qui ne le sauraient pas que tous les arabes ne sont pas membres du Hamas ou d’Al-Qaïda), j’ai plus de mal. Bien sur j’ai compris, ils se sentent solidaires de leurs cousins, mais de là à détester tous les musulmans, il y a peut-être un pas non ? Mais surtout, surtout, je me demande toujours comment nous juifs, on peut-être racistes et  ressortir les mêmes conneries, les mêmes lieux communs à l’égard d’une communauté, que ceux dont on a tant souffert pendant des millénaires. (Même, et surtout, si l’antisémitisme sévit encore dans le monde) On n’y verrait pas comme une légère contradiction? Est-ce que les représentants de la religion du livre ne devraient pas lire un peu plus ?  

Pas qu’eux d’ailleurs.. Allez les gars, laissez tomber SAS et Céline, et criez avec moi, « le racisme non passaran ! » (petit mélange paradoxal et détonnant d’ouverture et de régionalisme) et comme Jo Dalton arrêtez de distinguer les couleurs et ne rejetez que la connerie !